Derniers articles

Les avantages du tourisme durable dans la maison d’hôte à Marrakech

Tourisme-au-Maroc

Le tourisme est l’un des principaux piliers dans le secteur économique du Maroc. Il est important de noter que le pays reçoit chaque année des millions de visiteurs dont la majorité viennent des pays d’Europe. L’activité touristique rapporte en moyenne 60 milliards de Dirhams chaque année au Maroc. Le nombre de sollicitations pour une maison d’hôte à Marrakech ne cesse d’augmenter. Afin d’assurer la continuité de l’activité, de satisfaire toujours plus les clients mais surtout pour s’arrimer aux normes internationales du tourisme, les responsables en charge du secteur doivent effectuer certains changements. Les changements peuvent intervenir autant dans les infrastructures que dans la formation du personnel.

Les évolutions du tourisme durable

L’année 2014 se caractérise par le développement de nouvelles méthodes et formes de tourisme. La forme de tourisme qui attire de plus en plus l’attention des touristes est le tourisme durable. Des évolutions dans ce secteur se font remarquer pour 2014 dans de nombreux pays, notamment la France et le Maroc suit le mouvement autant que possible. Le principe du tourisme durable, encore appelé tourisme responsable est de pouvoir vaquer aux occupations du tourisme tout en se souciant de l’environnement qui nous entoure. Le mode de vie dans la maison d’hôte à Marrakech doit donc s’adapter et appliquer les règles que le tourisme durable impose afin de rester compétitive. Toutefois, si l’on se fie aux statistiques des années 2013 et 2014, on se rend compte que les touristes ne comprennent pas toujours l’implication des acteurs du tourisme dans le développement durable, encore moins le sens du tourisme durable.

Parmi les outils du tourisme durable, nous pouvons citer l’e-tourisme et le m-tourisme. L’e-tourisme c’est aussi le tourisme électronique, tandis que le m-tourisme c’est le tourisme mobile. Il s’agit de mettre à la disposition des touristes, les services du tourisme sur leurs ordinateurs à travers l’internet  par le tourisme électronique ou encore sur leurs téléphones avec le m-tourisme. Le but étant de rendre les services touristiques accessibles et pratiques en tout temps et tout lieu et de faciliter les interactions entre les entreprises touristiques et les clients.  Les entreprises devraient aussi être plus transparentes dans leur gestion et leurs pratiques afin que les touristes aient une meilleure compréhension des avancées.

Un autre outil du tourisme durable ce sont les certifications. Depuis le mois de mars 2014, un nouveau coordonnateur a pris les rênes dans le cadre de la certification « agir pour un tourisme responsable », ce qui a encouragé les tours opérateurs et autres acteurs du tourisme à s’investir dans le tourisme durable de manière plus marquée. La certification européenne Travelife a aussi pris de l’ampleur en 2014. Avec le soutien de l’union européenne, cette certification se développe de manière plus efficace, ainsi, les entreprises du secteur comprennent désormais que le tourisme durable leur permet de faire des économies mais aussi de sortir le secteur de la crise actuelle.